Bassand, Michel, Vincent Kaufmann et Dominique Joye (sous la direction de). Enjeux de la Sociologie Urbaine.
Article Type: Book Review
Subject: Books (Book reviews)
Author: Hamel, Pierre
Pub Date: 12/22/2003
Publication: Name: Canadian Journal of Urban Research Publisher: Institute of Urban Studies Audience: Academic Format: Magazine/Journal Subject: Social sciences Copyright: COPYRIGHT 2003 Institute of Urban Studies ISSN: 1188-3774
Issue: Date: Winter, 2003 Source Volume: 12 Source Issue: 2
Topic: NamedWork: Enjeux de la Sociologie Urbaine (Book)
Persons: Reviewee: Bassand, Michel; Kaufmann, Vincent; Joye, Dominique
Accession Number: 115498162
Full Text: Bassand, Michel, Vincent Kaufmann et Dominique Joye (sous la direction de). Enjeux de la sociologie urbaine. Lausanne, Les Presses polscechniques et universitaires romandes, 2001. ISBN : 2-88074-431-8 257 + XVII pp.

Meme s'il a ete publie en 2001, cet ouvrage collectif conserve toute son actualite, en particulier dans le contexte canadien ou les reformes locales, municipales et metropolitaines retiennent l'attention croissante des medias. En regroupant des chercheurs de la francophonie en Europe (Suisse, France et Belgique), l'objectif des directeurs de ce recueil etait, d'un cote, de poser la question de l'avenir de la sociologie urbaine et, de l'autre, de mieux cerner et comprendre les transformations de la ville industrielle en mettant au jour ce que d'aucuns associent a la metropolisation, qui se caracterise par l'etalement urbain, la recomposition des centralites et une concentration accrue des centres de decision dans les grandes agglomerations. Que deviennent les villes contemporaines a la faveur de la metropolisation? Est-ce que la metropolisation nous fournit une entree privilegiee pour mieux comprendre la societe globale? Comment les acteurs sociaux se repositionnent-ils dans ces agglomerations? Enfin, quels sont les outils d'analyse les plus appropries pour rendre compte des changements en cours?

Pour repondre a ces questions, les directeurs du livre ont rassemble les treize chapitres qui le composent autour de quatre parties (Dynamiques metropolitaines: Mobilites et fluidites; Fragmentations urbaines; Agir sur l'urbain). Cela fournit un cadre general qui met en lumiere quatre enjeux familiers aux specialistes des etudes urbaines a savoir, celui des tendances et des caracteristiques de la metropolisation tant au Nord qu'au Sud, celui de la mobilite spatiale et de ses formes d'expression, celui de l'impact des transformations en cours sur les rapports sociaux et, en particulier, sur les inegalites sociales et, enfin, celui des choix economiques et de la marge de manoeuvre des acteurs sociaux.

Il ne m'est pas possible ici de commenter chacun des chapitres faute d'espace. Je me limiterai a un commentaire general sur l'ensemble de l'ouvrage et a quelques remarques specifiques sur des qui ont retenu davantage mon attention compte tenu de mes recherches en cours.

Les villes et metropoles contemporaines se revelent plus complexes que celles qui les ont precede. Cela tient a la nature des changements recents. Mais cela s'explique en partie aussi a cause de la transformation des modeles d'analyse davantage soucieux de depasser l'ancien clivage au sein de la sociologie urbaine entre les approches micro et les approches macro, en articulant les deux dans la mesure du possible.

Les logiques d'action des acteurs locaux prennent place a l'interieur de changements structurels qu'ils parviennent sinon a maitriser entierement, du moins a orienter. Parfois les changements structurels decoulent aussi de micro decisions prises par les acteurs locaux et dont l'accumulation finit par s'agreger. Le passage du local au global et le chemin inverse doivent etre revus a la faveur du discours sur la globalisation qui va de pair avec la montee en puissance d'une nouvelle culture urbaine. Est-ce que la sociologie urbaine peut aider a mieux saisir les enjeux de la globalisation et son impact sur les diverses formes de recomposition de la ville a l'echelle metropolitaine? Pour la majorite des auteurs de ce recueil, la reponse a cette question est indeniablement oui. Cela parce que la sociologie tend a etre a la fois inclusive et critique, c'est-a-dire ouverte sur la multiplicite des processus engages dans la recomposition et qu'elle demeure capable, en meme temps, d'etablir une distance avec l'ideologie des acteurs.

L'ensemble du livre permet a ses directeurs de constater que la sociologie urbaine n'est plus la <> qu'elle a deja ete. De ce point de vue, il leur semble que celle-ci se trouve a la <>, ce qui l'oblige a renouveler ses angles et ses outils d'analyse. Partant, c'est ce a quoi espere contribuer ce livre. Dans le dernier chapitre, leur contribution est resumee dans dix theses provocatrices sur les dynamiques urbaines, qui reprennent a leur compte les principaux elements d'analyse presentes dans les chapitres precedents.

Dans le premier chapitre, Michel Bassand degage les formes et les enjeux de la metropolisation aujourd'hui. Il insiste a la fois sur les mecanismes <> de structuration sociale et spatiale ainsi que sur la place des metropoles dans le reseau des grandes villes a l'echelle mondiale. Considerant les mecanismes inherents a la metropolisation, il insiste autant sur les nouvelles mobilites qui l'alimentent que sur la segregation sociale et spatiale. Ce qui le conduit a faire quelques remarques sur la gouvernance metropolitaine.

Les preoccupations qui animent Michel Bassand sont partagees par plusieurs autres chercheurs du recueil. Je pense en particulier au chapitre deux redige par Liliane Voye intitule <> et au chapitre six par Alain Tarrius, <>. Reflechissant en termes <> et <> qui se juxtaposent sans se rencontrer, Liliane Voye aborde la place de la nouvelle economie dans l'espace urbain et comment les facteurs extraeconomiques peuvent etre mobilises a cette fin. Affectes de diverses manieres par la globalisation, les metropoles demeurent avant tout des lieux de communication et d'apprentissage. A partir d'une toute autre problematique, c'est aussi ce que soutient Tarrius. Son point de depart etant la mobilite, il s'interesse aux migrants, aux diasporas et au metissage qui caracterisent les nouvelles cultures urbaines. En mettant l'accent sur les mobilites spatiales des divers groupes sociaux qui transforment le visage de la metropole, il attire notre attention sur <> (p. 107).

J'aimerais mentionner egalement le chapitre dix intitule <> redige par Maurice Blanc et le chapitre 11 par Yves Ferrari et Fritz Sager portant sur le projet urbain. Le texte de Maurice Blanc est alimente par les nombreuses recherches qu'il a menees depuis une dizaine d'annees sur la democratie locale. Dans ce chapitre, il situe clairement les choix qui se presentent aux acteurs locaux, de plus en plus tirailles entre une logique publique et une logique de marche. Les consequences pour la democratie sont diverses. Celles-ci doivent etre examinees du point de vue des elus mais aussi en fonction des citoyens. En derniere analyse il apparait necessaire de miser sur une citoyennete active destinee a renouveler la vie democratique : <> (p. 205).

Yves Ferrari et Fritz Sager inscrivent leur propos sur un autre horizon, soit celui de la mise en oeuvre des projets urbains, de leur interaction avec un environnement percu comme etant fragile et des enjeux concernant le repositionnement des differents acteurs concernes. Ajuste titre, les chercheurs mettent au jour deux rationalites qui entrent souvent en competition a ce sujet, a savoir une logique de pouvoir qui tient avant tout a l'affirmation d'une suprematie et une logique de projet qui est tournee en priorite vers la realisation, incluant les compromis necessaire pour y parvenir.

Trop peu d'ouvrages rediges en francais traitent de la sociologie urbaine et de son repositionnement dans le champ des erudes urbaines. Voici un livre collectif qui s'est donne cet objectif en mettant l'accent, en prime, sur l'un des themes centraux de l'heure, celui de la metropolisation et de ses principales composantes. Je ne peux qu'en conseiller une lecture attentive a tous ceux et celles qui s'interessent a la ville.

Pierre Hamel

Institut d'urbanisme

Universite de Montreal
Gale Copyright: Copyright 2003 Gale, Cengage Learning. All rights reserved.